Back to the trial

31.05.2019 – Sixième audience

Sur le plan logistique, la salle d’audience a été équipée par le PNUD d’un matériel de sonorisation. Un des membres du PNUD était d’ailleurs présent à l’audience. Contrairement aux audiences passées, la salle voisine n’était pas équipée de matériel de retransmission de l’audience, ce qui n’a pas posé problème, du fait de la faible participation du public.

Le début de l’audience a été marqué par un incident. Sur requête du Ministère Public, la Présidente a fait saisir le matériel d’enregistrement d’un blogueur qui n’avait pas obtenu les autorisations préalables, comme prévu par l’article 62 du décret-loi n° 2011-115 relatif à la liberté de la presse, de l’imprimerie et de l’édition.

Seuls les accusés Farhat Ben Aziz Albouchi et Arbi Ben Béchir Hamdi étaient présents à l’audience, qui a surtout porté sur le témoignage de ce dernier accusé, agent de police au poste de Gaafour au moment des faits. L’accusé a répété la version avancée par M. Albouchi lors de son audition par la Cour le 3 octobre 2018. M. Hamdi a seulement reconnu avoir giflé la victime, ajoutant qu’il était alors dans l’obligation d’exécuter les ordres de ses supérieurs hiérarchiques sous peine de mesures disciplinaires graves. Il a réaffirmé la version selon laquelle Nabil Barakati se serait enfui du poste de police pour se suicider par la suite.

La prochaine audience est fixée pour le 18 octobre 2019.

© 2020, Advocaten Zonder Grenzen. Alle rechten voorbehouden. Webmaster: Média Animation asbl