Back to the trial

14.02.2020 – Instruction sur la prévention des mouvements insurrectionnels et d’association des malfaiteurs

En date du 14 février 2020, l’instruction a porté sur la prévention des mouvements insurrectionnels et d’association des malfaiteurs.

Le prévenu Ndoole, répondant aux questions du Premier Président, a déclaré n’voir jamais fait partie d’une bande armée ou d’un mouvement insurrectionnel, ni connaitre l’existence d’une quelconque association de cette sorte. Néanmoins, il a reconnu avoir été médecin traitant du prévenu Cheka, tout en soulignant qu’il traitait aussi les éléments d’autres groupes armés, comme les FDLR, le NDC, les FARDC et mêmes des civils. D’après ses avocats, le rôle que ce médecin traitant a joué, ne lui conférerait pas ipso facto la qualité d’un membre de l’association NDC.

Après cela, la Cour est revenue sur l’infraction d’assassinat des colonels Cuma et Pilipili et a entendu le lieutenant Zidani, appelé en renfort aux troupes du commandant Manzi contre les éléments NDC, qui avait survécu à l’embuscade. La Cour a décidé que ce dernier sera confronté avec les parties civiles Nkulu et Makelele aux fins de vérifier leurs dépositions par rapport à celles de Zidani, afin d’éclairer certaines zones d’ombre.

© 2020, Advocaten Zonder Grenzen. Alle rechten voorbehouden. Webmaster: Média Animation asbl