Back to the map

Émeutes du pain de Sfax

Lieu: Chambre spécialisée du Tribunal de première instance de Sfax

Accusés et qualité au moment des faits :

  • Idris Guiga, Ministre de l’Intérieur à l’époque
  • Abdelhamid Skhiri, Chef de poste de police
  • Mohamed Amer Ghedira, Officier de la garde nationale
  • Youssef Baraket, Chef d’état-major de l’Armée de terre
  • Abdel Kader Zitoun , Gouverneur de Sfax
  • Chef du poste de police de Agareb
  • Chef du poste de police de Hancha
  • Chef du poste de police de Jebenyana
  • Chef des unités d’intervention
  • Agents de la brigade d’intervention de Sfax en 1984
  • Abdelhafidh Tounsi
  • Sleh-Eddine Jelassi
  • Mohamed Guetari
  • Mohamed Bouguerra

Faits:

Les faits se sont déroules les 3 et 4 janvier 1984 à Sfax à l’occasion des « émeutes du pain » qui ont eu lieu entre le 27 décembre 1983 et le 6 janvier 1984. Les émeutes ont été déclenchées par l’annonce gouvernementale de la hausse des prix des produits céréaliers, impactant directement le prix du pain. Les manifestations ont commencé dans le sud du pays pour atteindre Tunis le 3 janvier 1984. Leur répression a entraîné la mort de dizaines de personnes et des centaines de blessés furent à décompter. Le 6 janvier 1984, le président de l’époque, Habib Bourguiba, mît fin aux émeutes en annonçant l’annulation des augmentations lors d’une allocution télévisée.

Le dossier a été transmis à la chambre spécialisée de Sfax par l’Instance Vérité Dignité (IVD) le 12 septembre 2018.

Charges :

  • Homicide volontaire
  • Tentative d’homicide volontaire
  • Complicité d’homicide volontaire

Aujourd'hui

05.03.2020 – Cinquième audience

L’examen de l’affaire a duré seulement quelques minutes et a uniquement porté sur les demandes procédurales. D’ailleurs, aucune des parties, parties civiles ou accusés, ne s’est présenté à l’audience, à l’exception d’un seul avocat qui n’a pas présenté de demandes spécifiques, ni de conclusions écrites. Le chef du contentieux de l’état, partie au procès pour étudier la question des compensations et préjudices des victimes, a demandé le report de l’audience afin de compléter la totalité des demandes de compensations des parties civiles.

Lisez plus
Début proces

© 2020, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl