Back to the trial

18-19.07.2019 – Audition des victimes et débat autour de mesures de protection

Les audiences du 18 et 19 juillet 2019 ont été consacrées à l’audition de deux victimes préalablement identifiées à huis clos par la Cour en présence des conseils de toutes les parties au procès.

Lors de la première audience, un débat a eu lieu suite à la demande du conseil du prévenu de faire parvenir à l’accusé le PV d’audition de l’une de victimes. Les conseils des parties civiles ont demandé à la Cour de ne pas faire droit à la demande de la Défense afin de ne pas révéler l’identité de la victime et le ministère public a souligné qu’il revient à la Cour de décider des mesures de protection qu’elle estime nécessaires à la sécurité des victimes. La Défense, quant à elle, a soulevé que, selon les principes du procès équitable, les mesures de protection des victimes ne doivent pas être préjudiciables au prévenu.

La victime a enfin témoigné et décrit la façon dont elle et les autres villageois avaient été pillés et violés par les militants du NDC à Bukende.

Lors de la deuxième audience, après un débat sur le rôle de supérieur hiérarchique du NDC du prévenu, une deuxième victime a été auditionnée. Encore une fois, des mesure de protection ont été adoptées par la Cour et la victime a comparu assistée par une experte psychologue qui a prêté serment conformément à la loi.

La victime a déclaré avoir été retenue pendant deux semaines au quartier général du NDC et avoir été victime du pillage de ses biens et ceux de sa famille par le NDC.

La cause a été renvoyée au 29 juillet 2019.

© 2021, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl