ASF au Tchad

  • Localisation: N’Djamena
  • Premier projet d’ASF au Tchad: 2012
  • Equipe: 1 expatrié et 2 collaborateurs nationaux
  • Contact: oabalo@asf.be

Contexte

Ces dernières années, la situation des droits humains s’est fortement dégradée au Tchad. Les tensions politiques, économiques, sociales et sécuritaires présentes dans le pays constituent la source de nombreux problèmes de gouvernance et contribuent à affaiblir un Etat déjà fragile. Ces tensions ont été exacerbées lors du processus électoral en 2016 et la société civile, réclamant une alternance démocratique, a vu ses capacités d’action, de prévention et de réaction restreintes par les autorités.

Projets d’ASF au Tchad

ASF est présente dans le pays depuis 2012. L’organisation s’y est d’abord concentrée sur l’amélioration de la prise en charge sociale et judiciaire des mineurs d’âge. Plus récemment, elle s’est consacrée à l’accompagnement des organisations de la société civile mobilisées en faveur de l’accès à la justice.

Amélioration de l’intervention des parajuristes pour l’accès aux droits et à la justice des populations vulnérables et isolées

Les parajuristes jouent un rôle primordial en termes d’accès à la justice de la population tchadienne, en raison de l’indigence des justiciables et du très faible nombre d’avocats, principalement concentrés dans la capitale.

Ce projet s’inscrit dans la suite directe d’un précédent projet mené par ASF et le PILC, qui avait permis l’adoption d’un statut commun du parajuridisme en 2016.

Il vise à améliorer la synergie et l’intervention des organisations de la société civile signataires de ce statut et à promouvoir le rôle-clé des parajuristes.

  • Lieux de l’action: Mayo Boneye, Logone Orientale, Tandjilé Ouest, Mandoul Est, Logone Occidental, Bahr Kôh et Chari-Baguirmi.
  • Budget: EUR 266.375
  • Financement: Union européenne (PRAJUST).
  • Durée: 18 mois (novembre 2018 > mai 2020).

Activités:

  • Appui à la mise en œuvre des services d’aide juridique aux parajuristes.
  • Développement d’un fonds de défraiement des parajuristes.
  • Mise en place d’un comité de pilotage des organisations de la société civile.
  • Développement des curriculums de formation et formation de formateurs.
  • Mise en œuvre des formations auprès des parajuristes.
  • Mise en place d’une communauté de pratique sur les enjeux et pratiques de l’empowerment en matière de genre.
  • Recherche-action sur l’accès à la justice des femmes, des enfants et des détenus.
  • Tables-rondes visant à mettre en évidence l’impact du parajuridisme.
  • Conférence sur le rôle-clé du parajuridisme.

>>> Toutes les dernières nouvelles et publications ASF au Tchad

Photos © Salma Khalil pour ASF & ASF/G. Durdu

© 2020, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl