ASF reçoit le soutien de l’Association internationale des jeunes avocats

20 février 2017

Bruxelles, le 20 février 2017 – Avocats Sans Frontières a reçu récemment un don de 10.000 euros de la part de l’Association internationale des jeunes avocats. Ce don illustre concrètement les liens existant depuis quelques années entre l’ONG de défense des droits humains, et l’association internationale consacrée aux jeunes avocats et juristes.

L’Association internationale des jeunes avocats (AIJA) regroupe 4.000 jeunes avocats et juristes de plus de 90 pays. Elle a pour objet de favoriser les rencontres et de promouvoir la solidarité et le respect mutuel entre eux. « Cela passe entre autres par l’organisation de séminaires à l’attention de nos membres », explique Giuseppe Marletta, Association Manager de l’AIJA. « Ces dernières années, nous avons pu compter sur Avocats Sans Frontières pour alimenter les réflexions lors de nos congrès annuels, par exemple en 2016 concernant les droits des réfugiés. »

Chantal van Cutsem, Coordinatrice stratégique chez ASF, confirme: « En 2015, ASF et l’AIJA ont également mené un plaidoyer commun suite à l’arrestation inquiétante de l’avocat Malek Adly. Nous y appelions au respect du libre exercice des professions juridiques en Egypte. J’ai ainsi eu l’occasion d’aborder les enjeux de la liberté d’expression dans les pays en transition démocratique, lors du congrès de l’AIJA à Londres. »

« C’est tout naturellement que nous avons voulu concrétiser ces synergies par un don financier », complète Nicolas Thieltgen, Co-Président du comité Droits de l’homme d’AIJA. « Nous apportons ainsi une contribution tangible aux actions d’ASF en faveur des avocats dans ses différents pays d’intervention.  »

Les soutiens comme celui de l’AIJA représentent un complément indispensable aux financements institutionnels dont bénéficient les programmes d’ASF. Ils permettent à l’organisation d’assurer son indépendance par rapport aux priorités géopolitiques des bailleurs, de répondre à des demandes urgentes, d’explorer de nouveaux contextes d’intervention, ou encore de supporter des dépenses qui ne sont pas couvertes par les donateurs institutionnels.

« Spécialistes en droit des affaires, juristes d’entreprise ou avocats sans frontières, nous avons en commun la conviction que l’accès à la justice, l’état de droit et le respect des droits humains sont essentiels et contribuent au développement durable. Le soutien d’AIJA à notre organisation en est la preuve », conclut Chantal van Cutsem. « Nous lui en sommes reconnaissants et espérons pouvoir compter sur son aide également dans le futur. »

Photo: Audience foraine en RD Congo © ASF/V. Dumoulin

Published in Soutenir ASF

© 2017, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl