Journée mondiale des droits de l’Homme: hommage à la société civile

9 décembre 2015

Bruxelles, le 10/12/2015 – A l’occasion de la Journée mondiale des droits de l’Homme ce 10 décembre, Avocats Sans Frontières (ASF) rend hommage aux organisations de la société civile (OSC) engagées dans la défense des droits humains. Ces partenaires d’ASF comme les associations de droits humains et les barreaux œuvrent afin que la justice soit accessible pour tous, y compris pour les populations les plus vulnérables. Que ce soit au Burundi, en Tunisie ou encore au Tchad, où leurs conditions de travail sont parfois difficiles, les OSC sont en première ligne pour promouvoir les droits fondamentaux. 

ASF conçoit et met en œuvre ses projets d’accès à la justice avec des organisations de la société civile (OSC). Le domaine d’action que sont la promotion et la défense des droits humains donne à ces partenariats une dimension toute particulière.

« Nos partenaires travaillent parfois dans des conditions difficiles, comme au Burundi. Ainsi, les avocats du Barreau de Bujumbura doivent s’assurer à ce que les droits de la défense de personnes détenues soient respectés en vertu des lois en vigueur, ce qui, actuellement, n’est pas toujours aisé », témoigne Catherine Lalonde, coordinatrice stratégique ASF pour la région des Grands Lacs.

Dans ces conditions, le travail des OSC lorsqu’il est porteur de changement positif, doit être reconnu et encouragé. A cet égard, le prix Nobel de la Paix 2015 attribué au « quartet » menant le dialogue national en Tunisie est plus que symbolique. « Deux organisations syndicale et patronale et deux de nos partenaires – l’Ordre National des Avocats de Tunisie et la Ligue Tunisienne pour la défense des Droits de l’Homme – ont reçu ce prix. Pour nous, c’est une reconnaissance du rôle que la société civile a joué dans la gouvernance démocratique suite au printemps arabe », se réjouit Antonio Manganella, Chef de mission ASF à Tunis. Au total, ASF a quatre partenaires en Tunisie.

Enrichissante et source d’échanges d’expérience, la relation partenariale est aussi l’expression d’une solidarité. « Nous sommes solidaires de la Belgique et de sa population », déclarait en novembre dernier Ali Mbodou, Vice-Président de l’Association pour la Promotion des Libertés Fondamentales au Tchad (APLFT), alors que Bruxelles était au niveau d’état d’alerte maximal. La population tchadienne a subi plusieurs attentats ces derniers mois, dont celui du 5 décembre 2015 qui a fait une centaine de victimes. L’APLFT est l’une des trois OSC soutenues par ASF en matière d’assistance juridique au Tchad.

ASF travaille de concert avec 20 partenaires nationaux dans 8 pays d’intervention. En RD Congo, les équipes d’ASF collaborent avec pas moins de 7 barreaux congolais. Ces collaborations rendent plus efficace l’assistance aux populations et favorisent la durabilité des changements en matière de justice.

Photos de couverture:  l’Ordre National des Avocats de Tunisie et la Ligue Tunisienne pour la défense des Droits de l’Homme (en haut),  l’Association des Femmes Juristes, le PILC et l’Association pour la Promotion des Libertés Fondamentales au Tchad (au centre), et le Barreau de Bujumbura (en bas), sont quelques-uns des partenaires d’ASF © ASF et F.Belaid/AFP

Published in Burundi | Tchad | RD Congo | News | Tunisie

© 2017, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl