ASF au Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale

13 avril 2015

A l’occasion du 13e Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale qui se déroule à Doha (Qatar) jusqu’au 19 avril 2015, ASF partagera son expérience dans les pays post-conflit ou en transition, lors de deux « side-events ». Le premier (14 avril) abordera la question du rôle de la justice pénale dans le processus démocratique en Tunisie. Le second (16 avril) se penchera sur la question de la détention avant jugement.

Le 14 avril à 17h, ASF abordera la question du rôle de la justice pénale dans le processus démocratique en Tunisie: pourquoi l’accès à la justice est-elle un élément essentiel en termes de développement durable et de processus démocratique ? Et quels enseignements tirer des expériences de la société civile tunisienne à la suite de la révolution de 2011?
Avec:

  • Amira Yahyaoui, présidente d’Al-Bawsala
  • Mouheb Garoui, directeur d’Iwatch, branche tunisienne de Transparency International
  • Katie Shay, legal and policy coordinator of ICAR ( International Corporate Accountabilty Roundtable)
  • Shira Stanton, ASF

Le 16 avril à 15h, ASF se demandera quels sont les enjeux et les conséquences socio-économiques d’un recours systématique – voire abusif – à la détention avant jugement ? Quelles sont les pistes de solution testées sur le terrain qui peuvent réduire le nombre de détentions arbitraires ? Comment l’accès à la justice peut-il mieux contrôler le recours à la détention ? Des représentants de barreaux, d’administrations de la justice et d’institutions d’Afrique du Sud, du Burundi et de Tunisie partageront leurs constats et surtout leurs expériences pour une meilleure gestion de la détention avant jugement:

  • Edouard Minani, ancien conseiller du ministre de la justice et directeur du Centre de formation professionnelle de la justice au Burundi
  • Lotfi Ezzeddine, avocat au Barreau de Tunis, membre du Comité exécutif du Réseau d’Observation de la Justice en Tunisie
  • Vidhu Vedalankar, directrice de Legal aid South Africa, attachée au Ministère de la jutice d’Afrique du Sud
  • Bruno Langhendries, ASF

A cette occasion, ASF présentera 3 études sur la détention au Burundi, en RD Congo et en Tunisie.

ASF prendra par ailleurs la parole lors d’un atelier sur la participation publique organisé par l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime et l’Australian Institute of Criminology. Myriam Khaldi, experte en accès à la justice, présentera des initiatives locales qui permettent aux populations d’être des acteurs de la lutte contre la criminalité et des initiateurs de réformes dans le secteur de la justice.

Le Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale se tient tous les cinq ans. Il réunit plus de 4.000 représentants des Etats et de la société civile.
Pour plus d’information, contactez doha@asf.be.

Photo de couverture: le stand d’ASF au 13e Congrès des Nations Unies pour la prévention du crime et la justice pénale qui se déroule à Doha © ASF/B. Langhendries

Published in Burundi | Détention | RD Congo | Droits économiques, sociaux et culturels | News | Justice transitionnelle | Tunisie

© 2017, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl