Chebeya: un procès emblématique qui s’enlise

19 juin 2013

Kinshasa – Bruxelles, le 19 juin 2013 – Un an après l’ouverture du procès Chebeya en appel, Avocats Sans Frontières (ASF) craint un enlisement du procès. L’ONG appelle les autorités judiciaires congolaises ainsi que les acteurs impliqués dans la procédure à en assurer un déroulement sans entraves ni intimidations.

Depuis plusieurs mois, le procès Chebeya en appel est ralenti par une série de débats concernant des vices de formes. Ainsi, depuis le 7 mai dernier, le procès est à l’arrêt, certaines parties civiles ayant demandé son renvoi devant la Cour Constitutionnelle. « Or, il est de l’intérêt de toutes les parties au procès que ces questions de procédures soient tranchées rapidement, au nom de la justice », estime Bahia Zrikem, Représentante d’ASF en RD Congo.

Par ailleurs, ASF reste vigilante quant aux conditions générales dans lesquelles le procès se déroule actuellement.

D’une part, l’enquête quant aux circonstances du décès de Floribert Chebeya doit se poursuivre de façon prompte, impartiale et approfondie. L’examen de la responsabilité du Général John Numbi reste ouvert. Les frères et sœurs de M. Chebeya ont déposé une plainte à cet égard en juillet 2012 et n’ont toujours obtenu pas de réponse. « Ce silence de l’Auditorat militaire est un véritable déni de justice », constate Bahia Zrikem.

commémoration 3 ans chebeya - cimetiere KIN - 1 juin 2013 -Bahia (4)

Mme Adelaïde Chebeya, la soeur de Floribert Chebeya (à gauche sur la photo), s’est constituée partie civile © ASF/B. Zrikem

D’autre part, des avocats engagés dans ce procès auprès de parties civiles ont récemment fait l’objet de menaces et d’entraves à leur travail dans ce dossier sensible. Un terme doit être mis à ces actes extrêmement graves.

L’enjeu du procès Chebeya est devenu majeur pour l’ensemble des défenseurs des droits humains et leurs organisations, victimes de crimes et de répressions en raison de  leurs activités, tant en RD Congo que dans d’autres pays africains.

Leader de l‘ONG congolaise La Voix des Sans Voix, Floribert Chebeya avait été retrouvé mort dans son véhicule, le 2 juin 2010, à Kinshasa. Très rapidement, plusieurs éléments de l’enquête avaient permis de soulever l’hypothèse d’une mort impliquant diverses personnalités militaires et ainsi que des services de sécurité de l’Etat.

Active en RD Congo depuis 10 ans, l’ONG belge ASF soutient l’organisation de la défense des frères et sœurs de F. Chebeya.

Contact: Bahia Zrikem, Représentante d’ASF en RD Congo

Photo de couverture: Justin Chiba, un représentant de l’ONG La Voix des Sans Voix, intervient lors de la commémoration à l’occasion du 3e anniversaire de la mort de l’activiste congolais © ASF/B. Zrikem

Published in RD Congo | Défenseurs des droits de l'Homme | News

© 2017, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl