Aux 500 professionnels du droit engagés aux côtés d’ASF : merci !

27 mars 2012

Bruxelles, 26 mars 2012 – L’International Legal Network (ILN), le Réseau international des avocats créé par ASF en 2010, a le plaisir d’accueillir son 500e membre. L’arrivée de ce nouveau membre témoigne de la solidarité des professionnels du droit en faveur des justiciables pris en charge par ASF. Basé sur le principe d’interventions en pro bono, le réseau ILN est devenu un levier incontournable dans le développement des activités de l’organisation. Son succès repose d’abord et avant tout sur l’engagement sans faille de ses membres.

En deux ans, l’ILN a contribué à l’action d’ASF par le biais de 63 interventions dans une douzaine de pays : formation des avocats locaux, assistance judiciaire, observation de procès ou encore recherches juridiques. Effectuées sur le terrain ou à distance, ces missions représentent plus de 400 jours de travail. Signe de la diversité grandissante de l’ILN, les membres du réseau sont originaires d’une soixantaine de pays des hémisphères Nord et Sud, présentant des intérêts et des niveaux d’expérience aussi variés que complémentaires.

ILN interventions also bring lawyers in contact with the reality on the field (the women’s prison in Gitega, Burundi, by Charlotte Verhaeghe)

Les missions ILN sont aussi l’occasion de « vivre » la réalité du terrain (ici la prison pour femmes de Gitega au Burundi par Charlotte Verhaeghe)

Catherine Lalonde, Coordinatrice de l’ILN : « Nous proposons aux membres de contribuer à nos projets en fonction de leur domaine d’expertise. Leurs interventions nous permettent de démultiplier l’impact de nos actions sur le terrain et de proposer un encadrement pointu aux avocats locaux ».

Cette dynamique de partage et de mise en commun d’expériences entre les professionnels du droit de tous les horizons est au cœur de l’action d’ASF et de l’ILN. Lecoaching en est une parfaite illustration. Ainsi, des avocats burundais et rwandais ont récemment pu bénéficier de la présence d’avocats expérimentés pour les assister dans la gestion et la prise en charge de dossiers complexes (cas de violences sexuelles, de torture, d’atteintes à la liberté d’expression ou de détention préventive illégale). Une formule innovante qui répond à une réelle demande.

« L’enthousiasme des confrères locaux est grand, les moyens sur place le sont souvent beaucoup moins », témoigne Charlotte Verhaeghe. Pour cette avocate au Barreau de Bruxelles qui revient d’une mission de coaching au Burundi, « en assistant ces avocats dans le suivi de dossiers, ASF fait vraiment la différence. ».

Les besoins en assistance étant en continuelle évolution,  l’ILN doit constamment enrichir son réseau de nouveaux profils. « En plus des profils plus traditionnels, nous rechercherons par exemple des juristes arabophones spécialisés en droit international des droits de l’Homme, des avocats expérimentés dans le domaine des négociations ou des criminalistes détenant des connaissances approfondies des mécanismes de justice transitionnelle », ajoute Catherine Lalonde.

En attendant l’apport de ces nouvelles expertises, ASF remercie chaleureusement les 500 membres du réseau ILN qui soutiennent l’action d’ASF et, par cet engagement, contribuent à faire du droit un moteur de changement durable pour les plus vulnérables.

Pour joindre l’ILN

Mr Alexis Deswaef, ILN member, during the Olucome trial in Burundi © Jean-Marie Ndikumana/ASF

Me Alexis Deswaef, membre de l’ILN, lors du procès Olucome au Burundi © Jean-Marie Ndikumana/ASF

Published in News | Pro bono | Soutenir ASF

© 2017, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl