Jugement Chebeya : la justice congolaise est à la croisée des chemins

24 juin 2011

Bruxelles, 24 juin 2011– Pour Avocats Sans Frontières qui représente les frères et sœurs de l‘activiste des droits humains Floribert Chebeya , le jugement rendu le 23 juin 2011 par la cour militaire à Kinshasa est loin d’avoir apporté toutes les réponses quant aux circonstances  qui ont conduit à la mort de M. Chebeya le 1er juin 2010 et à la disparition de son chauffeur Fidèle Bazana.

Il reste d‘importantes zones d’ombres, notamment sur la cause réelle du décès et sur les responsabilités de tous les acteurs impliqués dans cette affaire. Ainsi,  trois prévenus sont toujours en fuite. Toutes les victimes attendent maintenant avec impatience les audiences d’appel qui devraient apporter des compléments de réponse essentiels à la recherche complète de la vérité.

Si la justice congolaise a laissé à toutes les parties impliquées dans ce procès la possibilité de se défendre, pour ASF, le jugement est par contre très décevant pour tous ceux qui militent pour l’abolition de la peine de mort  en RD Congo. Pour rappel, la nouvelle Constitution congolaise (de 2005) a supprimé toute référence à la peine capitale et plusieurs conventions internationales, auxquelles la RD Congo est partie, interdisent la peine de mort.

Note : ASF est une ONG internationale basée à Bruxelles. Elle a une mission permanente opérationnelle en RD Congo depuis plus de 10 ans ; elle y mène des actions essentiellement au profit des victimes des crimes internationaux, des violences sexuelles massives, et de torture ; elle conduit des programmes d’accès à la justice pour les plus vulnérables. En ce qui concerne l’affaire Chebeya, ASF coordonne la défense des intérêts des frères et sœurs de l’activiste décédé par le biais de deux avocats congolais soutenus par l’organisation.  

Voir aussi notre mission en RD Congo

Published in RD Congo | Défenseurs des droits de l'Homme | News

© 2017, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl