ASF en Zambie

  • Localisation: 1 bureau central à Lusaka
  • Ouverture de la mission permanente: premier projet ASF en Zambie en 2015
  • Équipe: 2 collaborateurs nationaux

Contexte

Les Zambiens font face à de nombreux obstacles pour faire valoir leurs droits : ignorance ou méconnaissance de ceux-ci, éloignement géographique des cours et tribunaux et coûts trop élevés pour accéder à une information et une aide légale. Le système juridique est basé à la fois sur le droit écrit et le droit coutumier, qui entrent parfois en compétition, rendant les normes légales parfois incohérentes, avec comme conséquence des pratiques de corruption répandues.

Les femmes, et d’autres groupes en situation de vulnérabilité, souffrent particulièrement de cet état des choses et des préjugés culturels concernant leur position dans la société. Le droit coutumier est parfois contraire au principe d’égalité entre les sexes. Les acteurs juridiques eux-mêmes méconnaissent souvent les droits des femmes. Celles-ci sont régulièrement la cible de discriminations au niveau juridique et social, et de violences basées sur le genre, même si la loi a été modifiée pour prévoir des sanctions plus strictes pour les auteurs.

En collaboration avec l’organisation YWCA, active depuis près de soixante ans dans le pays, ASF veut permettre aux femmes d’avoir un meilleur contrôle sur leurs vies et de renforcer leurs droits. Cela aura des répercussions positives sur leurs conditions socio-économiques mais également sur celles de leurs familles et communautés.

Les projets d’ASF en Zambie

Droits des femmes et  accès à la justice

  • Partenaire : Young Women’s Christian Association of Zambia (YWCA)
  • Budget : 625.245 euros
  • Financement : Union européenne
  • Durée : Octobre 2015 > Octobre 2017
  • Contact : cvancutsem@asf.be
  • Description : ASF et YWCA ont pour projet d’intervenir aux niveaux local et national. Dans les Provinces Nord-Occidentale et Septentrionale, notre but est de donner les moyens aux femmes de connaitre, et de protéger et faire respecter leurs droits humains et démocratiques. De ce fait, elles auront davantage de contrôle sur leurs vies et pourront faire respecter leurs droits, ce qui créera aussi de meilleures conditions pour leur développement socio-économique, mais également celui de leurs familles et communautés. Au niveau national, nous promouvrons le développement de l’égalité hommes-femmes et des droits démocratiques dans la législation, mais aussi le développement des lois et réglementations relatives à l’aide juridique. La mission se concentre sur les femmes mais interviendra également auprès d’autres acteurs tels que les hommes, les chefs traditionnels et les institutions publiques.
  • Actions :
    • Apporter une aide juridique : conseils juridiques fournis par des professionnels du droit, éducation civique sur les droits des femmes et les droits humains, conseils et aide juridiques aux victimes de violences déterminées par le genre fournis par des avocats et conseillers.
    • Renforcer les compétences des professionnels du droit, des conseillers et des autres acteurs.
    • Organiser, collecter et analyser les données relatives à la situation des bénéficiaires afin d’encourager l’effort de promotion.
    • Promouvoir l’intégration et la mise en œuvre des instruments internationaux, la mise en œuvre renforcée de l’Anti-GBV Act (ndlr : loi contre les violences déterminées par le genre) à tous les niveaux et le renforcement des stratégies et mécanismes d’aide juridique.

December 2016: news from the Butemwa Women’s Group (PDF en anglais)

>> Toutes les dernières nouvelles et les publications ASF en Zambie

© 2017, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl