ASF en Ouganda

  • Localisation: Kampala
  • Ouverture: décembre 2007
  • Équipe: 1 expatrié et 4 collaborateurs nationaux
  • Partenaires: Advocates for Natural Resources Governance & Development (ANARDE), International Crimes Division (ICD)
  • Financement:  Coopération belge au Développement

Contexte

Dans les années 1970 et 1980, l’Ouganda a souffert de dictatures brutales, de coups d’État militaires et d’une guerre civile sanglante. La situation en matière de sécurité dans le pays s’est stabilisée depuis 2008 grâce aux pourparlers de paix entre les autorités ougandaises et le groupe rebelle Lord’s Resistance Army (LRA, l’Armée de résistance du Seigneur), actif dans le nord au pays depuis 1988. Toutefois, la LRA reste une force déstabilisante au niveau régional, car elle continue de mener des attaques sporadiques dans les pays voisins.

Les violations graves des droits de l’homme sont encore monnaie courante en Ouganda, et il reste beaucoup à faire pour garantir le respect de l’état de droit. Une grande partie de la population ne dispose que d’un accès limité au système formel de justice, principalement en raison de l’isolement géographique, de la pauvreté et du manque de connaissances.

Parmi les nombreux défis rencontrés, on peut citer la justice pénale internationale, les violations des libertés civiles, la surpopulation carcérale, les détentions préventives prolongées et illégales, les violations des droits économiques, sociaux et culturels, ainsi que les violations de la législation nationale et des normes internationales par les acteurs du monde judiciaire (police, avocats et juges).

Projets d’ASF en Ouganda

Sensibilisation des victimes de guerre sur la justice transitionnelle nationale dans le Nord de l’Ouganda © ASF

Au fil des ans, ASF a accumulé un important savoir-faire juridique et technique. Consciente de la nécessité de coordonner et de renforcer les initiatives locales, ASF crée des partenariats avec des organisations nationales et internationales partageant le même souci de venir en aide aux personnes en situation vulnérable. ASF publie également des études liées à ses thématiques d’intervention.

Dans le passé ASF à mis en œuvre des projets concernant :

  • La mobilisation des avocats pour défendre les droits de la population Ougandaise.
  • Le combat contre la détention préventive prolongée et illégale.
  • La promotion et l’application du Statut de Rome.
  • L’évaluation de l’impact de l’exploitation des ressources naturelles sur les droits de l’homme.
  • La protection et le soutien des avocats et des défenseurs des droits de l’homme (DDH) dans la Communauté de l’Afrique de l’Est.
  • La promotion du processus de responsabilisation nationale suite aux atrocités commises en Ouganda.
  • Promotion d’une participation significative des femmes et des hommes au processus de responsabilité sociale et de développement du secteur pétrolier et gazier de l’Ouganda.

Contribuer aux objectifs de développement durable en améliorant l’accès à la justice

Dans le cadre de son projet actuel, ASF s’efforce de renforcer le pouvoir des personnes vulnérables dans leur capacité à agir leurs permettant ainsi d’accéder à une justice effective. Ce projet vise à atteindre cet objectif par la mise en place de deux activités:

  • Premièrement, le projet a pour but de renforcer les mécanismes d’accès à la justice afin de les rendre inclusifs et d’intégrer la participation du public dans les procédures relatives à l’établissement de la vérité, de la responsabilité et aux garanties de non-répétition.
  • Deuxièmement, le projet vise à favoriser le concept de consentement préalable, libre et éclairé et à améliorer l’accès des communautés à l’information concernant les activités extractives. Le projet comprendra une combinaison d’interventions visant à avoir un impact à court et moyen terme, en améliorant de manière concrète l’accès à la justice pour les groupes cibles, et à avoir un impact à long terme en renforçant la capacité des acteurs clés en prenant compte les leçons apprises dans le cadre politique et juridique pertinents.

Lieux de l’action: districts de Hoima and Buliisa, Région de Karamoja , ville de Kampala.

  • Partenaires: Advocates for Natural Resources Governance and Development (ANARDE), International Crimes Division (ICD).
  • Budget: 1.669.964 euros.
  • Financement: Coopération belge au Développement.
  • Durée: 55 mois (mai 2017 > décembre 2021)

>>> Toutes les dernières nouvelles et les publications ASF en Ouganda

© 2017, Avocats Sans Frontières. Tous droits réservés. Webmaster: Média Animation asbl